L’histoire de l’encens dans la religion

L’histoire de l’encens dans la religion

de lecture - mots

L’encens naturel est utilisé depuis des siècles pour être intégré dans les croyances et les rituels spirituels. Son origine est encore inconnue, mais on sait que l’art de combiner des matières végétales et de les faire brûler est une pratique très ancienne et répandue dans le monde. Depuis les plus anciennes civilisations du Moyen-Orient et d’Asie aux Chrétiens et païens de notre époque, l’utilisation religieuse de l’encens s’étend depuis plusieurs siècles et sur une grande partie de notre planète. Lisez la suite de cet article pour tout savoir sur l’histoire de l’encens dans la religion.

L’utilisation de l’encens dans l’antiquité

L’utilisation de l’encens dans l’antiquité

 Il existe des traces d’utilisation de l’encens depuis l’Égypte ancienne, lorsque l’on rendait hommage aux divinités au cours de rituels mortuaires dont le but était d’accélérer le voyage des âmes des défunts vers l’au-delà. À l’époque, l’encens était un allié de choix afin de masquer les mauvaises odeurs et les croyants pensaient que cette fragrance plaisait aux divinités.

La combustion d’encens pour des motifs religieux était également une pratique répandue dans les temples de Babylone, d’Israël, chez les Grecs et dans la Rome Antique qui en faisait brûler lorsqu’ils faisaient des offrandes à leurs divinités afin qu’ils puissent les protéger contre les démons. Plus tard, les Romains ont utilisé l’encens dans les rituels domestiques ainsi que dans les rituels publics en honneur aux empereurs. 

Des brûle-encens ont été découverts dans des ruines datant de l’âge de bronze dans le centre de l’Inde, et les archéologues pensent que les techniques de fabrication furent transmises aux Indiens par leurs voisins chinois. L’encens a aussi été un élément clé des religions hindoues, bouddhistes et shintoïstes, ainsi que pour de nombreuses traditions populaires chinoises. Dans ces courants de pensée, l’encens était brûlé lors de rites religieux publics afin d’honorer les ancêtres et pour plaire aux divinités. 

L’encens dans la religion à notre époque moderne 

L’utilisation de l’encens dans les religions perdure dans l’hindouisme, le bouddhisme et d’autres traditions populaires du Sud et de l’Est asiatique. Vous connaissez certainement l’utilisation de l’encens dans la religion catholique. Au cours de cérémonies religieuses, la résine d’encens est placée dans un encensoir métallique que l’on laisse brûler pendant les services de la religion catholique, anglicane, luthérienne et orthodoxe orientale. La personne qui porte l’encensoir est appelée le « thuriféraire » et répand la fumée d’encens sur une personne ou un objet en faisant pivoter l’encensoir dans la direction voulue.

Par la même occasion, les païens modernes ont adopté l’encens dans leurs pratiques spirituelles et leurs rituels. Étant donné la complexité des rites et des croyances païennes, les méthodes et les raisons d’utiliser de l’encens peuvent être complexes et diverses. Voici quelques-unes des utilisations de l’encens dans ces pratiques :

  • Se concentrer sur des intentions pendant un rituel ou des sortilèges
  • Nettoyer, purifier et guérir
  • Obtenir un souhait spécifique comme la purification ou la guérison
  • Augmenter son pouvoir psychique ou sa prospérité
  • La consécration d’objets pour les rituels
  • Rendre hommage à des divinités et leur faire des offrandes

Pour les sorciers, l’encens est en mesure de remplacer l’élément de l’air dans les rituels et on l’associe aux activités intellectuelles.

L’encens a-t-il une signification sacrée ?

L’encens a-t-il une signification sacrée ?

Faire brûler de l’encens est une coutume présente dans de nombreuses religions, et cela depuis des milliers d’années. À l’origine, l’encens est simplement de la résine d’arbre que l’on mélange à des plantes aromatiques, mais depuis la nuit des temps, on lui voue une signification mystique et sacrée. Si de nombreux foyers font brûler de l’encens à la maison, il est également très fréquent d’en faire brûler lors de rituels privés et dans le cadre des séances de méditation afin de pouvoir se connecter au divin.

Quel encens est utilisé dans les églises et pour quelles raisons ?

Il n’existe aucun écrit qui expliquerait l’apparition de l’encens dans les églises, mais la raison principale de la combustion de fumée est d’origine pratique : beaucoup de croyants étaient pauvres et n’avaient pas les moyens de se laver régulièrement, c’est donc pour masquer les mauvaises odeurs que l’on faisait brûler de l’encens. Par la suite, on utilisait de l’encens pour purifier et pour sanctifier.

L’encens qui est utilisé dans les églises catholiques et dans d’autres religions provient de l’arbre du Boswellia, et on l’utilise à plusieurs reprises au cours de la Messe : 

  • Lors de la procession d’entrée
  • Au début d’une Messe
  • Afin d’encenser l’autel
  • Lors de la procession et la proclamation de l’Évangile
  • Pour encenser les offrandes, l’autel, le prêtre et le peuple
  • Pour l’élévation de la Sainte Hostie et du calice du Sang Précieux après la consécration
  • Durant les funérailles, pour encenser un cercueil

Par ailleurs, l’usage de l’encens pendant une messe apporte un sentiment de solennité et de mystère. C’est l’image de la fumée d’encens qui s’élève vers le ciel qui nous rappelle la transcendance de la messe reliant le ciel à la terre afin d’entrer dans la présence de Dieu. 

Nous espérons que cet article vous a plu et que vous avez appris beaucoup de choses intéressantes sur l’utilisation de l’encens dans la religion. Si vous souhaitez trouver de l’encens naturel de qualité, nous vous recommandons de consulter notre collection en cliquant sur l’image ci-dessous. Collection d'encens naturel


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.